Politiques

Jusqu’à maintenant dans le cadre de la course à la direction du parti, j’ai annoncé des politiques précises et des positions de principe qui guideront mon plan en vue de servir en tant que leader de l’opposition, puis comme Première ministre.

Lorsque nous sortirons de la crise actuelle liée au COVID-19, le Canada aura besoin d’un leadership qui fera preuve de courage, de compassion et de bon sens face aux décisions difficiles qui devront être prises.

Suivez-moi sur les médias sociaux ou inscrivez-vous à ma liste de distribution pour rester bien informé. Des politiques plus précises seront bientôt ajoutées.

 

Je crois que le succès d’un gouvernement repose sur

quatre piliers :

Soutenir la famille en tant que pierre angulaire de la société.
Les parents ont le droit d’élever leurs enfants selon leurs croyances.

Protéger nos libertés fondamentales.
Les libertés d’expression, de conscience et de religion doivent être protégées.

Faire preuve de compassion envers les plus vulnérables.
Il faut protéger nos aînés, nos anciens combattants, nos personnes handicapées et nos peuples autochtones.

Soutenir la gestion responsable des finances.
Il faut mettre fin à la surimposition et ne pas accabler de notre dette les générations futures.

 

Processus de mise en candidature équitable

En tant que leader, je veillerai à ce que notre parti respecte des processus de mise en candidature équitables et démocratiques afin que nos membres puissent continuer à appuyer le parti de bonne foi.

 

Congrès d’orientation axé sur les membres

Je souhaite que notre prochain congrès politique soit une occasion sérieuse permettant aux membres du parti de définir la plateforme que nous présenterons dans le cadre de la prochaine élection.

Je sais que nos membres ont des idées stratégiques pleines de bon sens démontrant leur courage et leur compassion. En tant que leader, je veux que vos idées soient entendues et intégrées à notre plan de bataille en vue d’affronter Justin Trudeau et les libéraux.

 

Rectitude politique

Il faut du cran en matière de leadership et du courage pour faire passer le Canada avant la rectitude politique. Si nous n’arrivons même pas à aborder les questions qui nous rendent mal à l’aise, nous ne serons jamais capables de les résoudre.

Je constate que la gauche politique du Canada tend de plus en plus à stigmatiser les personnes qui ne sont pas d’accord avec elle en utilisant un langage extrémiste afin d’étouffer le débat. Je suis prête à contrer cette tendance.

 

Armes à feu

Je révoquerai la nouvelle interdiction d’armes à feu antidémocratique des libéraux et je procéderai à un examen complet de toutes les autres mesures législatives actuelles liées aux armes à feu.

Je réaffecterai nos ressources de sorte à mettre un terme à la contrebande d’armes et à garder les armes hors de portée des gangs et d’autres criminels.

Il faut faire preuve de bon sens dans l’établissement de nos lois en vue de faire du Canada un endroit plus sûr. Voilà le type d’approche par rapport aux armes à feu auquel vous pouvez vous attendre de moi.

 

Environnement

Nous avons besoin d’un leadership courageux en matière d’environnement. Nous pouvons à la fois protéger efficacement l’environnement et exploiter nos ressources en adoptant des normes plus propres et plus vertes que partout ailleurs dans le monde.

Le Canada importe toujours des millions de barils de pétrole de pays aux normes environnementales bien pires que les nôtres. Nous pouvons et devons faire mieux. Nous devons utiliser notre propre pétrole.

En tant que première ministre, je veillerai à :

  • Réduire la réglementation et créer des solutions plus simples;
  • Éliminer la taxe sur le carbone qui ne change en rien le comportement des particuliers;
  • Abroger les projets de loi C-48 et C-69 et les remplacer par des mesures législatives qui permettent de concilier croissance économique réelle et développement durable;
  • Soutenir financièrement des projets visant à aborder les questions relatives aux puits orphelins. On contribue ainsi à protéger l’environnement, à revitaliser les terres agricoles, à créer des emplois véritablement « verts » et à réemployer des travailleurs du secteur du pétrole et du gaz;
  • Encourager les entreprises à mettre au point des technologies qui réduisent les émissions. L’objectif est d’investir dans des technologies qui augmentent l’efficacité énergétique et réduisent les émissions tout en développant nos ressources;
  • Favoriser les investissements et les rénovations écologiques : les propriétaires de logement et les entrepreneurs veulent collaborer. Les gouvernements devraient offrir des crédits d’impôt généreux à ceux qui prennent le temps de rendre leurs propriétés plus écologiques;
  • Financer des projets de conservation : la conservation et la restauration de l’environnement n’ont pas besoin d’être coûteuses; des démarches simples, comme planter des arbres, et de meilleurs programmes de recyclage peuvent faire une grande différence.

 

Énergie

Je crois que nos entreprises et nos travailleurs et travailleuses du secteur de l’énergie sont les meilleurs au monde. Ils ont été et continuent d’être une composante vitale de notre économie tout en donnant l’exemple au reste du monde en étant innovateurs en matière de normes environnementales.

Le reste du Canada doit comprendre le rôle que joue le secteur de l’énergie dans notre succès national.

C’est pourquoi j’abrogerai les projets de loi C-69 et C-48. Une fois la crise provoquée par le COVID-19 terminée, la revitalisation du secteur des ressources devrait être la priorité de tout gouvernement sérieux.

L’économie

Je ne crois pas que la COVID-19 soit la fin du Canada; je crois plutôt qu’il s’agit d’un nouveau départ pour un pays plus fort, plus indépendant et plus autosuffisant. 

En tant que première ministre, je veillerais à : 

  • Rapatrier toutes les entreprises de fabrication de fournitures essentielles, notamment de matériel médical. Nous ne devrions jamais avoir à dépendre d’autres pays pour des fournitures essentielles en temps de crise;
  • Abroger les projets de loi C-48 et C-69 afin de démontrer que le Canada est prêt à construire des pipelines et à acheminer l’énergie à de nouveaux marchés;
  • Investir considérablement pour assainir les puits orphelins de l’Ouest canadien. Le programme des libéraux relatif à la COVID constituait un bon départ, mais je mettrais en place un programme à long terme qui aiderait un grand nombre de travailleurs du secteur du pétrole et du gaz à se remettre sur pied tout en revitalisant le marché énergétique;
  • Aider les familles canadiennes à remonter la pente en permettant le fractionnement du revenu jusqu’à un montant de 70 000 $; 
  • Accroître l’investissement communautaire en augmentant le crédit d’impôt pour don de bienfaisance à 40 %.

Aucune intention cachée

J’en ai assez d’entendre les libéraux parler d’intentions cachées pour accuser les politiciens conservateurs de choses qu’ils n’ont pas l’intention de faire. Lors des dernières élections, cette attaque a été utilisée avec succès pour des questions relatives à la vie. Je souhaite être franche quant aux quatre politiques pro-vie que je défendrai afin d’être sincère avec les Canadiens et Canadiennes.

Mes politiques visent principalement à aider et à protéger les femmes et les filles vulnérables :

  • Proscrire les pratiques misogynes d’avortement lié au sexe.
  • Trouver des mesures pour protéger les femmes contre les avortements forcés.
  • Soutenir davantage les centres de suivi de grossesse afin de veiller à ce que les femmes confrontées à une grossesse non désirée reçoivent l’aide dont elles ont besoin et qu’elles méritent.
  • Cesser de financer les avortements à l’étranger et axer l’aide internationale sur la promotion des soins de santé en général; il s’agit là d’une politique largement appuyée sous le leadership de Stephen Harper.

Je crois qu’il faut être clair à l’égard de notre position sur cette question et j’ai été très précise quant aux mesures que je prendrais en tant que leader. La seule façon de ne pas être accusé d’avoir des intentions cachées est de ne pas les cacher!

 

Votes libres sur les questions de conscience

J’ai été déçue d’entendre Peter MacKay promettre de resserrer les rangs parmi les députés de premier plan quant aux questions de conscience.

Par conséquent, bon nombre des membres de notre caucus extraordinaire auraient à choisir entre leurs convictions personnelles et la chance de servir au sein du cabinet de M. MacKay.

Je maintiendrai la noble tradition du Parti conservateur du Canada consistant à permettre des votes libres pour toutes les questions de conscience.

 

Taxe sur le carbone

Accabler de dettes les générations futures est une mauvaise idée. Nous devons abolir la taxe sur le carbone qui fait beaucoup de tort aux personnes à faible revenu et qui n’améliore en rien l’environnement.

Nous devons protéger l’environnement et nous assurer d’avoir des politiques claires et responsables en ce qui a trait à la pollution. Cependant, je ne crois pas qu’une taxe sur le carbone qui a des répercussions disproportionnées sur les pauvres, nos fermiers et les petites entreprises soit la solution.

 

Israël

Je crois qu’il est important que le Canada appuie Israël dans le cadre de la liberté et des droits de la personne.

Puisqu’Israël est notre ami et allié démocratique dans le monde, je respecterai la démocratie de ce pays en déménageant notre ambassade à Jérusalem.

 

Nations Unies

J’annulerai la participation du Canada au Pacte mondial pour les migrations des Nations Unies afin de commencer à renforcer les frontières du Canada et à rétablir l’intégrité de notre système.

Seul le Canada devrait prendre les décisions relatives aux personnes autorisées à venir dans notre pays et non des bureaucrates des Nations Unies.

Je suis contre toute politique des Nations Unies qui ne sert pas les intérêts nationaux du Canada.

 

Soutien aux Autochtones

Nous devons améliorer le sort de nos communautés autochtones. Pour ce faire, il ne faut pas adopter une approche uniformisée à l’échelle du pays.

Il est notamment urgent et vital de veiller à ce que toutes les communautés aient de l’eau potable. Il faut aussi permettre aux communautés autochtones d’établir des partenariats dans le cadre de projets énergétiques afin de leur donner accès à de meilleurs emplois.

Je désire que notre prochain gouvernement conservateur tisse des liens étroits avec les communautés autochtones axés sur des résultats concrets et non sur des points de discussion politique qui ne font que créer des frustrations pour toutes les parties.

 

Aide étrangère

Nous devons changer nos politiques d’aide étrangère pour ne donner qu’aux pays qui en ont réellement besoin. Je crois que nous devons prioriser les besoins humanitaires canadiens – comme s’assurer que toutes les réserves des Premières Nations du Canada ont accès à de l’eau potable – avant d’envoyer de l’argent à l’étranger.

 

Forces armées

Je suis reconnaissante pour le service de nos braves hommes et femmes des Forces canadiennes. Ils méritent tout notre soutien, lequel consiste entre autres à veiller à ce qu’ils disposent de l’équipement moderne dont ils ont besoin pour accomplir leur travail.

 

Trafic humain

La plupart des victimes et survivants du trafic humain au Canada sont issus de nos populations les plus vulnérables, dont les filles mineures et les femmes autochtones. Les populations canadiennes vulnérables devraient être une priorité.

J’insisterai sur l’adoption de mon plan d’action en cinq points dès que je serai leader de notre Parti et je le mettrai en œuvre lorsque nous travaillerons ensemble et formerons le prochain gouvernement.

1. Rétablir le plan d’action national visant à lutter contre le trafic humain.

2. Adopter législativement la définition la plus largement acceptée du trafic humain connu comme le Protocol de Palerme.

3. Alourdir les sanctions pénales envers les trafiquants afin de veiller à ce que les personnes qui profitent des plus vulnérables de notre société soient punies pour chacune des vies auxquelles elles ont porté atteinte.

4. Créer une campagne de sensibilisation sur la réalité du trafic humain dans notre société.

5. S’engager à maintenir le modèle nordique de lutte contre le trafic sexuel.

 

Faire cesser les attaques des libéraux sur la liberté

Le gouvernement libéral actuel attaque régulièrement la liberté de religion, le droit de conscience et les droits parentaux.

J’annulerai tous les changements apportés au programme d’emplois d’été pour étudiants qui empêchent les organisations confessionnelles de demander des fonds.

Le projet de loi C-8 est actuellement écrit de façon si générale que les parents et les pasteurs peuvent éventuellement être criminalisés pour offrir ne serait-ce que des conseils spirituels de base. S’il est adopté sans avoir d’abord fait l’objet d’amendements importants, il faudra l’abroger complètement.

J’abrogerai aussi le projet de loi C-16 qui attaque la liberté d’expression en menaçant les personnes qui n’utilisent pas un langage correct de recevoir une contravention ou une sanction. Je crois que les lois canadiennes protègent suffisamment les personnes contre les abus et le harcèlement. 

Chine

Nous devons fondamentalement redéfinir nos relations avec la Chine.

En tant que première ministre du Canada, je dirigerai un tel changement en élaborant des politiques qui établiront des limites aux activités de la Chine à l’intérieur du Canada, tout en protégeant les intérêts canadiens ici et à l’étranger. 

Je bâtirai un pays qui ne sera redevable à aucune autre nation.

À la lumière de la crise dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui, je restructurerai, en tant que leader, nos priorités en matière de commerce et de relations internationales et déterminerai la voie à suivre en ayant comme priorité absolue la sûreté et la sécurité des Canadiens et Canadiennes.

 

Établissements de soins de longue durée

Je promets d’impulser un changement de culture intégral relativement aux personnes âgées et aux malades.

J’examinerai les initiatives stratégiques de Santé Canada en ce qui concerne les établissements de soins de longue durée et j’instaurerai des normes nationales de conception pour faire en sorte que les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation et les normes d’occupation soient conçus pour limiter la propagation de virus aériens comme celui de la COVID-19.

J’adopterai aussi des mesures qui permettront aux responsables de l’application des lois de combattre la maltraitance des personnes âgées.

 

Euthanasie

J’empêcherai l’élargissement de l’aide médicale à mourir à de nouvelles catégories.

Je travaillerai pour améliorer la qualité des soins donnés aux personnes âgées et aux patients en soins palliatifs.

 

Anciens combattants

En ce qui a trait aux anciens combattants, les politiciens ont tendance à trop parler et à 

ne pas les écouter suffisamment. Je suis très préoccupée par le fait qu’aucun montant 

d’argent n’ait été alloué aux anciens combattants dans le plan économique lié à la 

COVID-19, surtout compte tenu des taux élevés de suicide de ce groupe.

Leurs demandes à l’égard d’un traitement doivent aussi être approuvées en temps 

opportuns. J’aurais fait en sorte que toutes les demandes soient automatiquement 

approuvées pendant la COVID-19.

Quant au ministère des Anciens combattants, la façon dont le gouvernement détermine l’admissibilité d’une personne doit faire l’objet d’une réforme sérieuse. Si un ancien combattant a une incapacité physique permanente, celui-ci ne devrait pas avoir à prouver année après année qu’il a toujours cette incapacité en vue de recevoir ses prestations.